Patrimoine



L'église Saint-Louis

église saint-louis

Construit de 1953 à 1958 sur l'emplacement de la précédente, détruite en 1944, cet édifice est l'oeuvre des architectes Yves Michel, Jean Lecaille et Jacques Lechat. Le mur de façade, le flanc gauche et l'abside sont en pierre jaune de Logonna-Daoulas, le flanc droit et le clocher en béton armé. Le choeur s'élève à 5,50 mètres au-dessus de faîtage du toit pour former une sorte de baldaquin au-dessus de l'autel. Le sanctuaire est flanqué sur la droite de la chapelle de Saint sacrement. Les baies, hautes de 15,50 mètres sont garnis de vitraux dus à Maurice Rocher. La grande verrière du choeur, consacrée à saint Louis, est l'oeuvre de paul Bony. Le maître-autel, en marbre noir veiné, est décoré de sculptures.

 

Le pont de recouvrance

le pont de recouvrance à brest

Lancé à 22 mètres au-dessus de la Penfeld, remplace depuis 1954 le vieux pont tournant de 1861, détruit en 1944. c'est le plus grand pont levant d'Europe. Sa travée métallique mobile, longue de 87 mètres et pesant 530 tonnes, peut s'élever, en 150 secondes, à 26mètres au-dessus de la position normale. Du pont, on découvre une très belle vue : en aval, sur le château et l'embouchure de la Penfeld, en amont sur le fjord encaissé de la Penfeld qui constitue la partie ancienne du port de guerre et où s'alignent les bâtiments de l'arsenal. Le pont relie la ville au quartier de Recouvrance, situé sur la rive droite, et qui a été lui aussi reconstruit depuis 1945.

La Tour de la Motte-Tanguy

Tour de la Motte-Tanguy à Brest

Ancienne bastille de Quilbignon, qui fut le siège de la justice féodale jusqu'en 1580. bien dégagée et entourée de jardins, cette tour abrite l'intéressant musée du vieux Brest. On peut y trouver de la documentation sur Brest, ses fortifications, son port, le bagne, crée en 1751 et qui pouvait recevoir 3 000 condamnés, Brest avant la Révolution, durant la seconde guerre mondiale et dans la littérature.

 

La Château

château de brest

Il remplaça au XIIème siècle l'ancien castrum romain et appartenait aux comtes de léon jusqu'au milieu du XIIIème siècle, puis passa ducs de Bretagne. La forteresse, qui conserve ses substructions antiques, date en fait des XVè et XVIè siècles. Le fornt Est, tourné vers la ville, est bordé de jardins avec un monument à la gloire du « Narval », sous-marin qui continua le combat après juin 1940 et disparut en opération. À l'intérieur de l'enceinte se trouve la Préfecture maritime. À l'entrée, le ravelin, sorte de Barbacane du Xvème siècle, précède la porte fortifiée (1465) qui s'ouvre au milieu de la courtine, face à la ville, entre deux grosses tours.

 

Le Viaduc de l'harteloire

viaduc de l'harteloire

Long de 634 mètres, le viaduc a été construit en 1948-1950. cet édifice domine l'hôpital maritime, puis enjambe la vallée à 43 mètres au-dessus du niveau de la Penfeld. Il commande une excellente vue sur l'ensemble de l'arsenal : vers l'amont, on voit très bien les deux bassins et les anciennes cales de construction de la presqu'île du Salou. Sur les deux rives, les vastes plateaux apparaissent tout couverts de constructions neuves, donnant ainsi une idée de l'extension actuelle de l'agglomération brestoise.
Avez-vous apprécié cet article, cette page ? Faîtes le nous savoir :